VIROSOFT CP4

Home / VIROSOFT CP4

Un outil de lutte intégrée naturel
et hautement efficace

  • Un allié incontournable pour les utilisateurs de la technique de confusion sexuelle.
  • Ne s’attaque qu’au carpocapse et à la tordeuse orientale du pêcher, laissant tous les autres insectes bénéfiques, dont les insectes pollinisateurs, accomplir leur tâche.
  • Un produit à risque réduit pour la santé humaine et l’environnement par rapport aux pesticides conventionnels.
  • Reconnu comme un insecticide biologique, enregistré auprès d’OMRI aux États-Unis.
  • Contribue à la gestion de la résistance aux pesticides chimiques et à la réduction de leurs résidus.

Comprendre le carpocapse et la tordeuse orientale du pêcher

Issu de la famille des tortricidés, le carpocapse (Cydia pomonella) est l’un des insectes ravageurs les plus répandus dans les vergers de pommes, de poires et de noix. Il provoque des pertes considérables, en particulier dans la production de pommes et de poires.

Aux États-Unis, VirosoftMC CP4 est également homologué pour lutter contre la tordeuse orientale du pêcher (Grapholita molesta). Cet insecte est de la même famille que le carpocapse et constitue un ravageur des arbres fruitiers, principalement le pêcher, mais aussi le poirier, le pommier, le cognassier, l’abricotier, le prunier et les arbres à noix.

L’avantage Virosoft CP4​

Virosoft CP4 est la réponse à court et à long terme à la propagation du carpocapse ainsi que de la tordeuse orientale du pêcher, des insectes présents dans les principales régions productrices de fruits en Amérique du Nord. Il offre une performance qui rivalise et parfois surpasse celle des insecticides chimiques conventionnels.

Virosoft CP4 mène une lutte biologique à ces insectes en les infectant d’un virus, le Cydia pomonella granulosis (CpGV-CP4). Le virus tue la larve avant même qu’elle ne puisse pénétrer dans le fruit, protégeant non seulement les récoltes, mais assurant aussi un meilleur rendement aux producteurs.

Le CpGV-CP4 de BioTEPP a été isolé de carpocapses provenant de « l’écozone microbienne 4 » du Canada, qui englobe la région des Grands Lacs, du Nord-Est des États-Unis et des Maritimes canadiennes. Il est d’une lignée différente des autres CpGV-M déjà utilisés dans de nombreux domaines.

Homologué au Canada et aux États-Unis, Virosoft CP4 est reconnu pour utilisation en production biologique et est enregistré auprès de l’organisme OMRI (Organic Materials Review Institute).

Notre biopesticide ne laisse pas de résidus lors des applications en fin de saison. De plus, il est peu probable qu’il ait des effets néfastes sur les oiseaux, les abeilles, les invertébrés, les poissons, les mammifères et les plantes, car la substance active qu’il contient ne pénètre pas dans les tissus végétaux.

Le processus d’infection du Virosoft CP4

Virosoft CP4 cible les larves d’insectes nouvellement écloses bien avant qu’elles ne muent en papillon. Une fois le biopesticide ingéré par les larves, le granulovirus se multiplie à l’intérieur de ces dernières, qui meurent et libèrent encore plus de particules virales qui seront ingérées par d’autres larves.

Une fois infectées par Virosoft CP4, les larves malades cessent de se nourrir et les larves infectées mortes produisent plus de biopesticides. En l’espace d’une semaine environ, le nombre de larves de carpocapse ou de tordeuse orientale du pêcher est réduit et, sur une période donnée, les populations globales de ces insectes sont considérablement réduites, le virus devenant endémique.

Larve saineLarve infectée par le virusLarve morteLarve explosée infectée par le virus
Larve saine
Larve infectée par le virus
Larve morte
Larve explosée infectée par le virus

Au fil des ans, plusieurs essais ont démontré l’efficacité du Virosoft CP4. À titre d’exemple, dans l’une des études, le nombre de papillons adultes piégés dans les parcelles témoins après la première et la deuxième génération atteignait 270. Dans les parcelles traitées avec Virosoft CP4, le nombre d’adultes capturés était aussi bas que 3 à 30 après la première génération et seulement de 0,5 à 4,5 après la deuxième génération, une réduction de la population du carpocapse de plus de 98 %.

Dose recommandée*

Un contenant d’un litre de Virosoft CP4 peut protéger de 4 à 6 hectares. Il doit être utilisé à raison d’une dose de 167 ml à 250 ml par hectare. À chaque utilisation, toujours bien agiter le produit dans son contenant avant de mesurer et de verser dans le pulvérisateur.

*Toujours lire attentivement l’étiquette avant usage.

Quand appliquer Virosoft CP4

Il est important de commencer à appliquer Virosoft CP4 lors de l’éclosion des œufs de carpocapse. En général, cela se produit entre 95-110 DJC (Degrés Jours Celsius) après le biofixe, soit dès la première capture régulière de papillons du carpocapse.

Les applications doivent être planifiées de façon à ce que les jeunes larves de carpocapses puissent entrer en contact avec le produit et l’ingérer avant même qu’elles ne pénètrent à l’intérieur des fruits.

Comment appliquer Virosoft CP4

Bien agiter la bouteille avant de remplir partiellement le pulvérisateur d’eau et ajouter Virosoft CP4 au pulvérisateur tout en agitant vigoureusement de nouveau pour assurer une dispersion uniforme du biopesticide.

Appliquer avec suffisamment d’eau pour bien traiter la canopée de l’arbre tout en évitant un ruissellement excessif (jusqu’à 1 000 litres de solution par hectare). Veiller à appliquer le produit de façon uniforme.

Virosoft CP4 peut être mélangé en réservoir avec d’autres produits tant que l’utilisation antérieure ait démontré la compatibilité biologique. Le pH du réservoir de pulvérisation doit être maintenu presque neutre (plus petit que pH 8).

Dans les vergers à forte population de carpocapses, appliquer Virosoft CP4 à raison de 250 ml par hectare tous les sept jours. Il doit être appliqué à trois ou quatre reprises, à des intervalles de 7 à 10 jours, pour un total de trois à quatre applications par génération d’insectes. Il est recommandé d’appliquer le produit tard en après-midi ou par une journée nuageuse pour éviter l’exposition directe aux rayons du soleil. Répéter autant de fois que nécessaire pour garder le contrôle tout au long de la saison. Consulter les spécialistes du service agricole de votre secteur afin de déterminer le temps propice pour la première application.

Recommandations pour la gestion de la résistance des insectes

Virosoft CP4 contient un insecticide du groupe CpGV, groupe 31. Bien qu’après plusieurs années d’application commerciale, aucun problème de résistance au Virosoft CP4 n’ait été relevé, il se peut que certains insectes développent une forme de résistance au produit.

Des stratégies appropriées de gestion de la résistance aux insecticides doivent alors être suivies. Par exemple :

  • Dans la mesure du possible, alterner l’utilisation de Virosoft CP4 et de tout autre type d’insecticide contenant un virus du type CpGV avec différents groupes d’insecticides qui contrôlent les mêmes insectes.
  • Utiliser des mélanges en cuve contenant des insecticides provenant d’un groupe différent, si cet emploi est permis.
  • L’utilisation d’insecticides doit faire partie d’un programme de lutte intégrée, incluant le dépistage, la tenue de registres et la prise en compte des pratiques culturales, biologiques et autres mesures de lutte chimique.
  • Contacter votre spécialiste local ou des conseillers en cultures certifiés pour toute recommandation supplémentaire concernant la gestion de la résistance aux pesticides et/ou la lutte intégrée contre les problèmes spécifiques au site et aux ravageurs dans votre région.
  • Pour plus d’informations ou pour signaler des cas possibles de résistance, contactez-nous.

Comment entreposer Virosoft CP4

Entreposer tout produit inutilisé dans son contenant original, à l’abri des rayons directs du soleil et hors de la portée des enfants.

Pour un entreposage à court terme et une fois décongelé, il peut être conservé jusqu’à 3 mois à la température de la pièce (20°C), avant d’être ouvert. Lorsque le contenant a été ouvert, on peut l’entreposer réfrigéré à 4°C pour une période maximale de 3 mois.

Pour l’entreposage à long terme (plus de 4 mois entre les utilisations), le produit peut se conserver plusieurs années congelé à -18°C, sans risque de perte d’efficacité.

Où se procurer Virosoft CP4

On peut se procurer Virosoft CP4 auprès des détaillants agricoles et des principaux distributeurs de produits agricoles suivants :

Au Canada

Centre Agricole Bienvenue

1115, La Petite Caroline

Rougemont (QC) J0L 1M0

Tél. : 450 469-4945

agricbienvenue.com

Distribution Husereau

246, rang Ste-Germaine

Oka (Qc) J0N 1E0

Tél. : 450 258-4510

distributionhusereau@ videotron.ca

Georgian Bay Orchard Services Inc

416476, 10th Line, RR1

Clarksburg (ON) N0H 1J0

Tél. : 519 599-6177

Mobile : 519 477-1847

gbos@bmts.com

Aux États-Unis

G.S. Long Company

2517, Old Town Road

Union Gap (WA) 98903

Tél. : 1 800-338-5664

Tél. : 509 575-8382

order@gslong.com

Growmark FS

3150, Stoney Point Road

East Berlin (PA) 17316

Mobile : 717 645-9987

cgulden@ growmarkfs.com

Great Lakes IPM

7563, N Crystal Rd

Vestaburg (MI) 48891

Tél. : 989 268-5693

ldarmody@ greatlakesipm.com

Reister’s Grower Services, LLC

14050, Fruit Ridge Ave

Kent City (MI) 49330

Tél. : 616 887-9933

Tél. : 616 678-7706, poste 7708

reisters.net

Étiquettes Canada et États-Unis

Références scientifiques

Persistence of a commercial codling moth granulovirus product on apple fruit and foliage. 

https://www.researchgate.net/publication/242219433_Persistence_of_a_commercial_codling_moth_granulovirus_product_on_apple_fruit_and_foliage

Baculovirus resistance in codling moth is virus isolate-dependent and the consequence of a mutation in viral gene pe38

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/25331863 

Effect of temperature on long-term storage of codling moth granulovirus formulations

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/18459390

New method for testing solar sensitivity of commercial formulations of the granulovirus of codling moth (Cydia pomonella, Tortricidae: Lepidoptera)

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/16216263 

Biopesticide Demonstration Grant Program (BDGP) Success Story

https://nepis.epa.gov/Exe/tiff2png.cgi/P1006GI4.PNG?-r+75+-g+7+D%3A%5CZYFILES%5CINDEX%20DATA%5C06THRU10%5CTIFF%5C00000666%5CP1006GI4.TIF

VirosoftCP4 : premier insecticide viral homologué au Canada pour usage en agriculture

http://seq.qc.ca/antennae/archives/articles/Article_15-2_C_Provost_et_al_Antennae.pdf

État de situation du carpocapse et du petit carpocapse dans la région

https://www.mapaq.gouv.qc.ca/SiteCollectionDocuments/Regions/Capitale-Nationale/Etatdesituationducarpocapse_MathieuCote.pdf

New method for testing solar sensitivity of commercial formulations of the granulovirus of codling moth (Cydia pomonella, Tortricidae: Lepidoptera)

https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S002220110500144

Field evaluation of commercial formulations of the codling moth granulovirus

https://www.researchgate.net/publication/222546960